Comment aller de Vientiane à bangkok?

Il existe plusieurs options pour aller de Vientiane à Bangkok, et les prix, en fin de compte, ne varient pas tant que ça.

La première, la plus simple : acheter son billet tout compris en avance. Et même là il y a deux options. Le train, et le bus. Leur prix, au moment où nous y étions tournaient autour de 750B et 850B(la couchette du bas étant plus couteuse). Dans les deux cas, tout est inclus (en principe, sauf si par hazard on arrive à vous ponctionner une taxe de sortie). Un minibus vous emmène de l’hôtel à la station de train ou de bus en (selon ce que vous avez choisi), et allez à Bangkok. 12Heures de trajet en général. Pour le bus c’est apparemment avec AC, pour le train, le billet est un couchette avec ventilo.

La deuxième : Bus local (qui se prend depuis la gare qui se trouve au centre, derrière le centre commercial) jusqu’à la station de bus de Nong-Khai en Thaïlande (15000Kips).Tuktuk jusqu’à la station de train.

Troisième, l’efficace : Bus local (gare du centre aussi) jusqu’à la station de train Tha-Neung avant le friendship bridge (5000kips). Train jusqu’à Nong-Khai 20B (apparemment). Train jusqu’à Bangkok autour de 17h.

Solution pour ours :

Nous comptions faire la troisième, et ça a d’ailleurs presque marché. Mais mauvaise indication et peur de louper le train d’Ambre (mais pourquoi donc?), et nous avons passé le mauvais poste frontière. Déjà sortie du Laos, donc impossibilté de revenir en arrière pour prendre le train.

Pour récapituler. On prend un minibus (ou le chauffeur arrive, par magie, a toujours faire renter les gens alors qu’il n’y a apparemment plus de place nulle part) à 9h jusqu’au friendship bridge (10000 kips pour deux). On fait le tampon de sortie, on fait semblant de ne pas voir, le exit fee sur la droite. Une femme contrôle le passeport (devait elle vérifier le paiement des frais?). Et là on paye 40 bahts (pour deux) pour prendre un bus jusqu’à l’autre côté du pont (5min chrono, mais c’est interdit au piétons, et même les véhiculés ont un péage alors…). Là bas, des tuk tuk en pagaille. Mais apparement la station de train n’est pas très loin. On nous aide un peu pour nous repérer. Il fait chaud, mais 1,5km, à pied ce n’est pas non plus la mort.

Arrivé à la station à 11h…Premier train à 18h15. Derniers billets dispo : seconde classe couchette avec AC, en haut. 1416 Bahts pour deux. On pourrait encore prendre la 3ème classe mais bon, il faut être un minimun frais pour l’ambassade, et on a déjà donné. Billets achetés, plus que 7 heures à attendre!

Ça peut paraitre ennuyeux mais… en face de la gare, il y a de quoi manger (même si pour faire le plein d’eau, il vaut mieux retourner sur ses pas et prendre des bouteilles au 7eleven, même si Lonely Planet dis que c’est pas bien, car vous en aurez 2 bouteilles au lieu d’une), et une superbe petite bibliothèque dans un wagon où les gens sont très accueillants et sont ravis de voir des étrangers. Si on regarde le registre, on voit tout écris en Thai, et si on regarde les étagères, c’est pareil. Alors on fait comme les bébés et on regarde les images. On lit aussi le seul livre en anglais qui parle du Tsunami. On peut utiliser internet pour faire quelques recherches (à quelle heure ouvre l’ambassade d’inde?) et discuter avec l’enfant de 8 ans qui parlent un anglais parfait.

On fait des arrêts boissons gazeuses à côté où il y a plus d’ombre. Bref, on s’occupe. Et à 18h15, on est dans le train avec de padthai à emporter (qu’on a repris tant ils était bons), et un coca. Il vaut mieux parce qu’en 2d, contrairement à la troisième, pas de vendeurs ambulants de nourriture économique, mais un menu unique à trois fois le prix.

Les options se valent toutes, la deux, la trois et la ours sont un peu moins cher : jusqu’à la 2 classe couchette avec AC, vous êtes en dessous des 750B/personne. Ce qui change, c’est le fun.

A vous de voir.