Rio-Sao Paolo-Santiago-Auckland-Sydney-SINGAPOUR!!!

Nous voilà enfin à Singapour, dans l’aéroport sans doute le plus propre le plus grand le plus brillant et le mieux organisé du monde. Nous sommes en train d’y passer la nuit, mais comme vous pouvez le voir, je n’arrive guère à dormir… Il faut dire que durant nos 5 vols nous n’avons cessé de changer d’heure… je suis donc un peu déboussolée. Loïc dort sagement à côté de moi, alors qu’une réunion d’hôtesses de l’air a lieu a quelques centimètres de nous… La réunion se passe en anglais, mais les hôtesses entre elles parlent un dialecte singapourien. Il y en a une qui n’est guère attentive et préfère se maquiller devant sa petite glace portable pendant que Madame la chef donne les instructions du jour. Ici, tout commence donc à quatre heures du matin.

Nous sommes arrivés à Singapour hier soir a 22h. Notre escale a Santiago nous a permis de constater les dégâts du séisme, et surtout d’éviter la douane… Cette fois-ci, nous n’aurons pas de tampon du Chili!
Notre escale a Auckland ne nous a permis que d’apprécier l’automatisation des toilettes, la netteté générale, avant notre étape de 9 heures à Sydney où cette fois-ci nous avons pu réellement nous dégourdir les jambes (doublées de volume pour mon cas) et de visiter l’une des plus belles ville.  Une halte agréable, qui nous a permis de voir l’exposition de la Bibliothèque de Sydney qui fête ses 100 ans, de flâner dans la tranquillité du petit matin sur les quais de l’opéra, dans les jardins de la ville, dans le centre financier, dans les églises, le quartier des bars…
Sydney serait-elle la ville parfaite, animée et paisible, peuplée d’écoliers en tenue adorables faisant leurs exercices dans le parc, d’étudiants, d’hommes et de femmes d’affaires tirés aux quatre épingles, située entre les montagnes bleues et la plage, architecturalement aussi riche que New-York, sans pour autant perdre sa taille humaine?
Elle est à mon goût un peu surfaite, dans certains aspects un peu trop sévère (j’ai la sensation que pour que les choses fonctionnent aussi bien, on ne doit pas pouvoir y faire tout ce qu’on veut -en voudrais-je définitivement à l’homme qui m’a interdit de prendre des photos dans la bibliothèque et m’a fait tout effacer? ou à cet homme a l’aéroport qui m’a fait vider mon sac pour y rencontrer mon petit ciseaux à ongle d’enfance rose, pour finalement rire de son inofensivité?), et surtout, mon mot préféré: TROP CHÈRE!!! Un petit exemple: pour se rendre en métro de l’aéroport au centre qui est à 20 minutes, nous avons payé 50 dollars australiens pour les 2…

L’aéroport commence à se réveiller, nous allons le quitter vers 10 heures pour le centre -et pour un lit!

A très bientôt pour la découverte de l’univers aux yeux bridés!

  1. Flo
    19 mars 2010 à 5 h 45 min

    Ouais, bienvenue en Asie ! ^^
    Ma sœur va habiter Singapour à partir de cet été (oui, dans la famille on a décidé de créer une diaspora en Asie). Je ne sais plus si mon beau-frère y est encore ou pas, en tout cas ils connaissent quelques français là-bas qui y habitent depuis 6 ans. Je pourrai vous envoyer les contacts si ça vous intéresse ; ils pourront vous faire visiter.
    Bises vous deux !
    Flo

  2. Lionnel
    21 mars 2010 à 1 h 09 min

    Un petit matin aux abords de l’Opera House. Wouaah, vous nous faîtes rêver…

  3. huguin jean-françois
    21 mars 2010 à 16 h 12 min

    Attention les oursons on dit qu’a Singapour pour un policier en tenue il y à sept policiers en civil, c’est peut être une légende mais attention Loïc pas de pipi contre les murs! A bientôt J-F

  4. 21 mars 2010 à 16 h 27 min

    T’inquiètes pas JF, car pour une rue traversée, il y sept shoping mall, avec toilettes à chaque étage donc…je retiens mes instincts primaires 😀