Vancouver, nous voila !

J ai bien peur de repeter ce que Loic est en train d ecrire, a un metre de moi, mais tant pis… Nous voila enfin a Vancouver, recueilli par sa charmante bibliotheque alors que l hotel ne peut nous recevoir qu a 14 heures… Pour preciser notre situation, je suis malade a cause du jus d orange que Luco, ancien homme de loi degoute par l injustice (policier) et au service de Via rail depuis maintenant 10 ans, un canadien d origine haitienne, nous a si gentillement offert ce matin (et vu qu il nous a donne une brique entiere…) bref: je suis malade du ventrou, et surtout, nous sommes absolument trempes par la pluie qui nous a accueilli avec tant de generosite ici, au bord du pacifique!! Aujourd hui ne sera donc pas une journee plage, mais cinema, centre commercial, bibliotheque, et j espere, car enfin j ai omis de preciser que nous ne sommes pas douches depuis 5 jours, une journee hotel et salle de bain!

Et le voyage? Merveilleux… Il faut dire que nous avons fini sur les rocheuses, et que ce fut un beau bouquet final de lacs, de forets profondes, de neiges eternelles, un beau sommet, au propre comme au figure.

Nous avons embarques a 22h, le 5 septembre, a bord du fameux canadien. Je  ne vais pas raconter toute notre traversee, ces quatre nuits a bord du train, mais simplement lui donner quelques couleurs. D abord la couleur des vitres extremement sales, qui m ont souvent frustres lors de la prise de photo ( l appareil fait automatiquement le point sur les taches et non la montagne qui se trouve derriere). Ensuite celle des sieges, verts, plutot confortables, mais certes pas assez pour passer des nuits sans se reveiller avec un certain mal de dos ( m en fiche j ai loic pour le masser). Puis celle des toilettes, grises, sombres, mais tout de meme accueillantes. Enfin, celles, surtout, des paysages, dont le soleil se chargeait le plus souvent, montant et descendant, eclairant le brouillard, le soleil cameleon que l on a bien eu le temps, de notre prison roulante, d observer rougir et decliner.

Sur ces 4300 kilometres entre Toronto et Vancouver, se decoupent trois paysages principaux. Le premier est un assemblage de lacs et de forets de sapins, qui laissait entrevoir des rougeurs automnales, du bleu vif, et du vert fonce.
Le second est une plaine uniforme et monotone (parfait pour la reverie et la lecture Рj ai pu prendre le temps de lire La promesse de l aube et de commencer Les racines du ciel -merci maman ce sont de tres beaux livres,  vraiment, ils tiennent une promesse que les soleils canadiens renferment eux aussi), couverte de jaune et de vert pale : champs de bles, champ de mais, champs de joncs.
Le dernier est celui des majestueuses rocheuses, qui offrent au regard des rivieres, des chutres, des lacs turquoises, des sapins aux troncs noirs, des baies rouges, des sommets blancs…

Et au milieu de tout cela, des chevaux, comme s il fallait reunir toutes les conditions pour la carte postale, des chevaux et des vaches noires et blanches, dans des espaces demesures ou l homme n a trouve a se construire que quelques baraques de bois, quelques barques, quelques hangars.

Il faut prendre ce train s il on veut prendre le temps de ne rien faire, de ne rien faire d autre que d observer la vie autour de soi dans toute sa preciosite, c est a dire sa rarete -car sur la route du canadien, il y a peu d hommes, et les animaux savent se cacher…

Il faut prendre ce train aussi si comme moi vous avez reve un jour d etre un chat: de vous blottir jour et nuit sous la couverture sans culpabiliser, de ronronner a l approche du chocolat chaud, de la tartine de nutella et du sandwich au jambon, de dormir, manger, dormir, manger, et, parfois, de gambader, quand il vous est permis de sortir, quand les portes sont ouvertes pour la sortie journaliere…

Et maintenant, degourdissons ces jambes qui sont tant restees inanimes dans Vancouver, allons faire nos griffes!!

  1. didouanouchka
    10 septembre 2009 à 10 h 49 min

    Petite Ambre, j’ai envoy√© un message hier O9/O9/O9 √† 9 heures pour te parler de l’importance symbolique de ce chiffre qui exprimerait √† la fois l’ach√®vement et le renouveau…je te disais √©galement que j’imaginais vos petons engourdis par ce long voyage touchant le sol du quai de la gare de Vancouver et… “mon” internet est tomb√© en panne (comme d’habitude).Donc je suis sur un autre √©cran et ma missive sera br√®ve : merci (encore) pour vos comptes rendus √† l’un et √† l’autre qui continuent √† nous passionner…Je vais d√®s demain suivre vos aventures mais cette fois depuis le Cantal…Tu vois ce que je veux dire??? Mamouchka

  2. didouanouchka
    10 septembre 2009 à 10 h 54 min

    Bonjour Lo√Įo, s’il pleut aujourd’hui…Pense √† sugg√©rer la visite d’une universit√© de la ville de Vancouver √† Ambre…Et s’il fait beau propose le lui √©galement!!!Anouchka

  3. Johanne
    10 septembre 2009 à 16 h 42 min

    Félicitations à Annette !!!

  4. Johanne et Thomas
    10 septembre 2009 à 16 h 45 min

    Tous les paysages que vous d√©crivez ont l’air paradisiaques ! On veut voir !!! Bises √† vous de nous

  5. ambrouchkette
    10 septembre 2009 à 19 h 33 min

    Annette n a pas encore accouche, mais j aimerais bien me teleporter quelques heures (ca devrait etre aux alentours du 14 sept…) Au fait bon anniv a ton papounet johanne, et rassures toi pour l instant aucun des paysages que nous avons vu n egalent la beaute francaise!!(la provence, les alpes…) cela dit les gens sont plus cool… et ca fait du bien! (bon en meme temps nous aussi) maman, pour la visite de l universite ca va etre difficile, nous allons vite fuir la ville (meme si elle est tres bien) pour l ile de Vancouver… car tu connais notre amour de la nature… j espere voir des orques! Hier nous avons vu un phoque qui pataugeait tranquillement dans la baie lors de notre ballade nocturne le long du pacifique…
    nous vous embrassons tous tres tres fort a 9 heures de decalage de chez vous!

  6. Johanne
    11 septembre 2009 à 8 h 53 min

    Oups, avec le d√©veloppement structur√© de ta Mamouchka, j’√©tais persuad√©e que cela signifiait que petit Jean √©tait arriv√© … On vous embrasse aussi bien fort !

  7. Aline H
    11 septembre 2009 à 13 h 28 min

    Hello l’oursonne, petit coucou d’Aline (ex-futur-ex-futur) de la Montagne Rive Gauche ūüôā
    Suis ravie de voir que votre Tour se passe au mieux, même sous des pluies torrentielles. Très jolies photos également !

  8. christelle
    11 septembre 2009 à 14 h 12 min

    Coucou les amours ecrivez-moi si vous le pouvez car j’ai un plan dodo pour vous a Seattle chez le frere d’une copine. Evidement si cet itineraire est tojours d’actualite. on vous embrasse, gros becs.